L'association

Le Patrimoine de Fécamp

Fécamp aujourd'hui

Fécamp demain

Société Géologique de Normandie
Amis du Musée du Havre





Les conférences mensuelles ont lieu à 18h précises, le premier jeudi du mois dans la salle Gaston Legoy, Fort de Tourneville, 1er étage, bâtiment des Archives municipales.

Avant les conférences, de 17h30 à 18 h, l’association assure une permanence pour le public afin de permettre l’identification des objets découverts lors des sorties de terrain et pour la communication de renseignements.

La confirmation des réunions est faite par voie de presse.

Chaque mercredi, à partir de 17h, une permanence se tient à la bibliothèque scientifique du fort de Tourneville, pour accueillir et renseigner toute personne membre ou non membre. (hors période de congés scolaires).

Bibliothèque : Mesdames Anne-Marie Laborie et Jacqueline Watteau peuvent vous faire profiter des richesses de notre fonds de documentation.

Les dates et heures d’accueil du public sont les suivantes :


Fermeture hebdomadaire : les dimanche et lundi

Bibliothèque scientifique du Muséum et de la SGNAMH
Fort de Tourneville – 55, rue du 329e RI
(Bâtiment au fond de la cour intérieure à droite)
Tel : 02 35 54 17 32


Année 2010 : Programme d’activités et d’excursions

Pour toutes les excursions, il est demandé aux participants de s’inscrire auprès de l’association. La participation définitive reste soumise à la disponibilité des places. L’inscription à l’excursion permet de prévenir les participants en cas de modification dans le déroulement du programme prévu :


L’adhésion à l’association s’entend par application des tarifs suivants, afin que les participants soient couverts par notre assurance :


L’abonnement 2010 : 17 Euros (Tarif adhérent France)
Chèque libellé à l’ordre de la SGNAMH

SORTIES ET VISITES DE SITES pour l'année 2010



CONFERENCES pour l'année 2010




 A LA DECOUVERTE DES DOLMENS ET MENHIRS DE LA HAUTE-NORMANDIE

Dimanche 16 mai 2010


Avec la Société Géologique de Normandie et des Amis du Muséum du Havre et le Centre de Recherches Archéologique de Haute-Normandie
Même si la Haute-Normandie n’a pas recélé autant de dolmens et de menhirs que la Bretagne ou le Quercy (800 dolmens dans le seul département du Lot…), la région n’en était pas dépourvue. Ces monuments ont été érigés à la fin de la Préhistoire, à l’époque néolithique, entre 4 000 et 2 000 ans avant notre ère.  Beaucoup ont été détruits ou n’ont pu être conservés. Certains sont inaccessibles car situés dans des propriétés privées. Il en subsiste cependant quelques-uns aisément visitables.
Sous la direction de Jean-Pierre Watté et Monique Remy-Watté, archéologues régionaux bien connus, le dimanche 16 mai, quelques-uns de ces monuments, parmi les plus spectaculaires, feront l’objet d’une visite commentée. Au programme : les deux menhirs du Petit-Couronne (dont un a été transporté au XIXe siècle au Cimetière Monumental de Rouen) et, dans le département de l’Eure, ceux de Saint-Etienne-du-Vauvray, Montreuil-l’Argillé, Landepereuse, Neaufles-Auvergny et les dolmens des Ventes et de Verneusses.
Le départ est fixé à 9 heures 30 le dimanche 16 mai, devant l’entrée du Cimetière Monumental de Rouen. Déjeuner tiré du sac.
Bien cordialement,
Jean-Pierre Watté, Vice-président de la SGNAMH et Secrétaire du CRAHN.






Conférence : DU MONT-DE-ROUEN A LA COTE-SAINTE-CATHERINE

par Louis-René Delsalle
membre de la Commission Départementales des Antiquités et de l'Association Panorama-Côte Sainte-Catherine

Samedi 12 juin 2010 à 15h

à l’Hôtel des Sociétés Savantes, 190 rue Beauvoisine, Rouen



C'est sous le nom de Mont-de-Rouen qu'entre dans l'histoire au Xe siècle, le promontoire occidental du plateau de Boos qui domine le confluent marécageux de la Seine et du réseau hydrographique qui draine la vallée dite aujourd'hui des Petites-Eaux ou des Deux-Rivières.
Il devient très tôt un haut-lieu porteur d'un message religieux. On y vénère l'archange Michel comme au sanctuaire italien du Mont Gargan ou sur le Mont Tombe. Au XIe siècle, le site est choisi pour y établir un monastère en l'honneur de la Très Sainte Trinité. Sa renommée, fondée sur l'érudition de ses moines, la beauté de sa liturgie, le prestige de ses reliques, notamment celles de sainte Catherine, attire bientôt de nombreux pèlerins.
A la fin du Moyen Age, sa position stratégique en fait un enjeu d'importance. Les fortifications qu'on y élève font appel aux techniques les plus avancées, ce dont les vestiges qu'on redécouvre aujourd'hui portent témoignage. Considérée comme la clef de la défense de Rouen, sa résistance même entraînera sa ruine.
Depuis 1991 l'Association Panorama-Côte Sainte-Catherine œuvre en faveur de la protection et de la mise en valeur du site.




Conférence proposée par la Société géologique de Normandie et des amis du muséum du Havre

A LA DÉCOUVERTE D'UN POISSON FOSSILE DU PAYS DE CAUX


par René-Paul EUSTACHE

Jeudi 3 juin à 18h au Fort de Tourneville


Cette conférence a pour objet de relater la découverte locale d’un spécimen de lepidotes sp., poisson fossile contemporain des dinosaures. Ce poisson a la particularité d’être recouvert d’une armure constituée d’écailles épaisses et brillantes : les écailles « ganoïdes », très différentes des écailles  « élasmoïdes » que possèdent la majorité des poissons actuels.
L’auteur parlera des joies de sa découverte et de l’enquête d’identification qui a suivi. Son exposé portera également sur quelques pistes actuelles d’étude des écailles ganoïdes.
Au-delà de la simple description du fossile, l’auteur, amateur débutant, évoquera une expérience personnelle et humaine faite de voyages et de rencontres avec des paléontologues professionnels à travers l’Europe. Cette enquête passionnante l’a amené à reprendre, la quarantaine passée, des études au sein du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris.
Jeudi 3 juin, à 18 heures, Fort de Tourneville, salle Legoy, Archives municipales, 55 rues du 329 e, au Havre. Entrée libre dans la mesure des places disponibles.