L'association

Le Patrimoine de Fécamp

Fécamp aujourd'hui

Fécamp demain

Mieux connaître d'où on vient pour savoir où on va

Le patrimoine maritime

en mouvement

(Jean Pollet)

L'animation du Patrimoine Maritime est très soutenue à Fécamp et orientée de manière très efficace, et cela grâce à l'engagement généreux de quelques bénévoles qui en ont fait un objectif historique, mais aussi social et touristique. Le Patrimoine bien géré peut servir beaucoup de causes. Il nous semble utile d'en présenter l'essentiel.

Depuis près de quarante ans, les bateaux de l'avant-guerre ont complètement disparu de Fécamp. La mécanisation, le progrès a pris le relais des Trois Mâts, Dundee et autres Plomieux.

Depuis une quinzaine d'années, à l'initiative d'amoureux du passé maritime, on voit renaître quelques vieux gréements : Tante Fine, Michel Patrick, Le Caïque Vierge de Lourdes, Le Professeur Gosset.

En 1991, M. François Charbonnier achète Tante Fine, délaissée depuis 1986 à Perros-Guirec. L'association « Les Voiles de l'Espoir » AFDAM est née : il réorganise un chantier naval d'insertion dans les anciens ateliers Bogas. Deux charpentiers sont embauchés pour encadrer les jeunes et moins jeunes qui n'ont aucune connaissance du métier de charpentier de navire.

En 2001, François Charbonnier fait venir le Michel Patrick. La restauration du vieux gréement employant 20 CES (Contrat Emploi Solidarité) bénéficiaires du RMI, action soutenue par le Ministère du Travail et le Conseil Général de la Seine-Maritime.

Quelques spécialistes du passé maritime viennent aux chantiers et font profiter ces jeunes de leur expérience. Messieurs Léonce Bennay et André Dulong, charpentiers de navires.

Daniel Billiaux, Président de l'association « Côtre-Pilote Professeur Gosset » signa une convention avec l'AFDAM pour la remise en état du Professeur Gosset. Un deuxième chantier a été créé sur le terrain de la Mâture.


LE MICHEL PATRICK

 

Le Michel-Patrick est lancé aux chantiers Lecoeur à Lesconil en 1962. Il navigue en mer d'Irlande. A la fin de l'année 1988, le bateau est désarmé. Il est racheté en 1990 pour monter un club de plongée. En 1994, après une refonte totale, reclassé officiellement par les Affaires Maritimes en deuxième catégorie de plaisance, il commence une nouvelle carrière et participe aux fêtes de Douarnenez en 1996.

Evincé du port de Loctudy, il trouve refuge à Sainte-Marine, dans la rivière de l'Odet, où il se dégrade très vitre supportant très mal les mois d'inactivité et le climat très particulier de l'environnement.

L'association Fécampoise pour le Développement des Activités Maritimes, l'AFDAM, cherchait une annexe bois pour équiper « Tante Fine ». D'autre part, il fallait songer à trouver un autre bateau pour remplacer Tante Fine indisponible le temps des carénages, réparations, mais aussi répondre aux demandes sans cesse croissantes des sorties en mers.

Enfin, un contrat est signé. Celui-ci garantit une durée d'exploitation de 15 ans à partir de la remise en parfait état. En contrepartie, l'AFDAM s'engage à transformer le bateau en voilier, à l'entretenir et à le faire naviguer pour ses besoins.

Convoyé à Fécamp, il franchit les jetées le samedi 7 juillet 2001. Le bateau paraissait sain...Cependant, lorsque le vaigrage a été ôté, certaines membrures apparurent bien malades. Il fut donc décidé à mettre à nu la structure du bateau afin de faire un état des lieux complet. Sages décisions... les bordés, les membrures furent examinées, et l'ampleur des travaux se dessina. Il fallait tout refaire. Dans cet état, hors de question de lever le bateau. L'effet de pince provoqué par les sangles serait fatal.

La solution retenue, Fécamp ne disposant plus de Slip, fut de remplacer les éléments de la structure, le bateau restant à flot dans le bassin Bérigny. La Chambre de Commerce mit à la disposition du chantier une partie du terre-plein Bérigny pour mettre le bateau au sec et travailler en toute sécurité. Une attraction très appréciée des Fécampois qui nombreux ont assisté à la réfection du navire.

Le bateau est presque terminé, reste les mâts, le gréement, l'aménagement intérieur. On espère le voir naviguer courant 2007.


COTRE-PILOTE PROFESSEUR GOSSET

Construit aux chantiers Lemaitre en 1935 pour l'association des Pilotes de Fécamp dirigée par M. Terrier. En juin 1940 il participe à l'évacuation de plusieurs personnes. Réquisitionné par la marine allemande, il navigue à Boulogne jusqu'en 1944 où il est coulé dans le port. Il est renfloué et repris pour la pêche où il a été abandonné depuis plusieurs années. Il a été retrouvé par M. Daniel Billiaux qui l'a rapatrié à Fécamp pour le remettre en état et le faire naviguer.

 

TANTE FINE

 

Dundee de 26 m construit en 1960 aux chantiers de Plouhinec, il pêche la langouste en Mauritanie, le thon dans le golfe de Gascogne jusqu'en 1986. Délaissé dans le port de Perros-Guirec, il est restauré aux chantiers navals de Fécamp en 1990 : 12.000 heures de travail sont nécessaires pour sa remise en état aux normes et lui permettre de naviguer en 1994.

Navire amiral des Voiles de l'Espoir, mis au service des enfants, des jeunes et des adultes lors des journées découvertes et de croisières, ouvre au goût de l'aventure, au sens de l'effort, de la responsabilité et de la solidarité et renforce l'apprentissage de la vie sociale et le désir de réussir dans la vie.

 

LE CAIQUE VIERGE DE LOURDES

Bateau typique des pêcheurs Yportais, construit dans les chantiers Jouen-Fiquet quai Sadi-Carnot à Fécamp pour la famille Ebran d'Yport, il a été lancé en 1949 dans l'arrière-port. Armé à la pêche jusqu'en 1971. En 1992 M. Luc Prouveur crée l'association «le Caïque Vierge de Lourdes », association pour sauvegarder ce patrimoine, l'acquisition et le retour dans sa région de ce bateau.

L'association assure la remise en son état d'origine et l'entretien par le travail bénévole de ses membres.

Une triple motivation guide les actions de l'association :

Elle crée ainsi une grande école de solidarité.

 

LES OUVRAGES DE JACK DAUSSY


 

On ne peut parler du patrimoine maritime sans signaler le travail de mémoire qu'il a réalisé.

C'est un passionné et perfectionniste qui nous offre une épopée de la pêche à la morue, à la voile, à la vapeur ou au moteur, qui laisse des témoignages irremplaçables.

Ses ouvrages sont en vente dans les librairies de Fécamp , Banse et le Chapitre.

 

57 chalutiers mis en service de 1905 à 1939

40 drifters - 10 chalutiers de 1906 à 1949

Jean Pollet