L'association

Le Patrimoine de Fécamp

Fécamp aujourd'hui

Fécamp demain

Mieux connaître d'où on vient pour savoir où on va

L'éditorial

A la mi-novembre 2007, à la suite du colloque sur les sépultures des ducs de Normandie organisé conjointement par les associations des Amis de l’Abbatiale et les Amis du Vieux Fécamp les 9 et 10 novembre, Messieurs Jean-Claude OMONT et Louis LARGARDE, président et président d’honneur, me demandèrent si je souhaitais les aider pour le futur congrès des Sociétés Archéologiques qui se tiendrait à Fécamp entre les 22 et 29 octobre 2009. Le thème choisi concerne les pèlerinages : au cours de la discussion, il leur trouvait opportun que je les rejoigne pour l’élaboration de ce futur projet puisque j’ai déjà présenté une communication sur la ferveur autour du Précieux-Sang du milieu du XIXème siècle au début du XXème siècle, le samedi 9 juin 2007.

La fin d’année 2007 terminée, Monsieur OMONT me contacta à la fin du mois de janvier et au début de février 2008 pour m’expliquer qu’il souhaitait me rencontrer chez Monsieur LAGARDE. Il désirait d’ailleurs que des jeunes membres arrivent dans l’association afin d’apporter de nouvelles forces vives intéressées par le patrimoine et le devenir culturel de leur commune. Ma formation d’historien et mon origine fécampoise pourraient répondre à certaines questions concernant la préservation patrimoniale de ma commune. Convié le 4 mars par Monsieur LAGARDE à assister au Conseil d’Administration de l’association des Amis du Vieux Fécamp, je fus très bien accueilli par tous les membres ravis qu’un jeune s’intéresse à sa commune.

Très vite, je participais à la discussion autour de la table et essayais d’apporter ma pierre à l’édifice. Donner une vision plus jeune semblait une idée intéressante pour Monsieur Jean-Claude OMONT, président de l’association. J’ai toujours été intéressé par la mise en oeuvre du patrimoine architectural de ma cité, aussi bien du côté de l’Abbaye médiévale que du côté du port avec ses rues bordées de maisons de pêcheurs, témoignages de l’intense activité maritime qui y régnait au XIXème siècle. La fête du centenaire sera l’occasion de réaliser un bilan d’un siècle de défense du patrimoine architectural et culturel fécampois. Une fois encore, je désire remercier tous les membres de cette association qui m’ont si chaleureusement reçu.

Bonne lecture, et bonne découverte du patrimoine fécampois et cauchois !

N. LEROUX

Le mot du Président

JUILLET 2008

CENT ANS


Notre Pays a le goût des célébrations, des communications. Je vais y satisfaire aujourd’hui.
Comment une association culturelle en charge du Patrimoine pourrait-elle ne pas se retourner avec complaisance sur son propre passé ?
CENT ANS, c’est beaucoup pour une association, c’est peu dans l’immensité du temps !
C’est un événement important et émouvant que va vivre durant toute l’année prochaine notre association.

18 novembre 1909

C’est ce jour-là qu’une première séance se tint à l’Hôtel de Ville, présidée par Léonce FONTAINE. Un bureau fut nommé et le Docteur Léon DUFOUR en devint le Président fondateur.
Il y avait sans aucun doute obligation d’AGIR pour un groupe attaché à l’histoire de la ville et à ses environs.
Le 29 novembre 1909, 90 adhésions étaient enregistrées. Le premier Bulletin édité en 1912 présentait une liste de 224 membres.
L’intérêt et l’action des Amis du Vieux Fécamp ne se sont jamais démentis à travers le siècle avec, certes, des coups de vent, voire des tempêtes, mais la barre fut toujours tenue, et le cap maintenu.
Nous aurons l’occasion de vous conter la traversée du siècle ; quelques Amis du Vieux Fécamp s’y emploient.
2009 sera l’année du centenaire. Vous trouverez en page centrale les manifestations que nous envisageons. Elles sont toutes basées sur le PATRIMOINE, bien sûr.
Ce programme a été présenté lors de notre Assemblée Générale du 30 mars. Pour ceux qui n’ont pu y assister, il est normal de vous en donner le contenu. Toutes ces actions s’appuient sur un principe de faisabilité vérifié auprès de partenaires concernés et qualifiés. Il se peut cependant que nous soyons amenés à reconsidérer l’un ou l’autre, seuls les moyens financiers peuvent en décider. Nous resterons raisonnables, soucieux de la bonne santé de nos finances.
Si certains d’entre vous estiment qu’un soutien particulier pour cet événement est approprié, ils seront les bienvenus. Nous aurons l’occasion de vous en expliquer le fonctionnement en fin d’année.

Les Amis du Vieux Fécamp se portent bien. Ils vont gaiement vers leur centenaire soutenus par des membres chevronnés et incontournables, c’est ainsi que l’Assemblée Générale a désigné : 

mais aussi portés par de jeunes adhérents comme Nicolas LEROUX, signataire de l’éditorial. Le fil conducteur est bien tenu, en fonction même de notre devise : “Les actes de nos ancêtres pour nos descendants et pour nous-mêmes”.
Bien sincèrement.

Jean-Claude OMONT
Président