Exposition au Palais de la Bénédictine en 2015
En 2016
dans le hall de l’hôpital des Hautes Falaises de Fécamp

FECAMP hier et aujourd'hui




Editorial

Cette année 2015, à partir du mois de septembre, au Palais Bénédictine, les Amis du Vieux Fécamp ont eu le plaisir d’exposer d’intéressantes reproductions de photographies et de cartes postales anciennes prises à la fin du dix-neuvième siècle et au début du vingtième  représentant les rues de Fécamp.
L’ensemble de ces photos, héritage familial, a été offert à l’association par madame Arlette Coudray-Ladiré, sociétaire elle-même, qui se présente comme issue d’une famille fécampoise et rappelle que son grand-père Louis Ladiré fut le constructeur de la Cité Ladiré, avenue Jean Lorrain et qu’il donna également son nom à l’impasse Ladiré rue du Président Coty.
Parmi tous ces documents plus attractifs les uns que les autres, les Amis du Vieux Fécamp ont dû faire un choix. Ils ont sélectionné cinquante-neuf vues et les ont classées par quartiers.
L’exposition vous fait traverser la cité d’est en ouest et commence par la partie la plus ancienne de la ville qui se situe autour de l’abbatiale. Un encadrement beige qui fait penser à la couleur de la  pierre utilisée comme matériau pour l’église et les vieilles maisons nous a  semblé judicieux.
Puis nous pénétrons dans le centre ville : les rues marchandes et animées, les anciennes halles devant le clocher de Saint-Etienne qui se transforme, la place de la poste avant que le tribunal de commerce  ne soit construit. C’est une architecture complètement différente de celle que nous connaissons. Pour mettre en valeur cette partie citadine du dix-neuvième siècle un rouge patiné évoquant la brique comme couleur pour les  passe-partout nous a semblé convenir.
Puis,  avançant vers la côte, nous arrivons au port et à la mer. Le rouge laisse la place à des couleurs marines telles que le vert et le bleu ardoise pour l’entourage des représentations. Nous retrouvons les impressionnantes activités sur les quais, le départ des bateaux de pêche, leur retour, certains bateaux ramenant du hareng à saurir, d’autres, après plusieurs mois de navigation jusqu’à Terre-Neuve, rapportant cette fameuse morue salée.
Puis enfin, nous arpentons la digue promenade et nous nous mêlons à cette foule aussi dense qu’aujourd’hui, venue, comme maintenant, respirer l’air iodé et bavarder avec les nombreux flâneurs.
Que de belles vues mises en valeur par le savoir faire des photographes d’alors, à découvrir ou à redécouvrir ! Nous retrouvons des signatures telles que celles de Louis Jourdain, René Legros , Henri Wasmer pour ne citer que ces trois noms parmi beaucoup d’autres. La netteté des tirages réalisés il y a des dizaines d’années nous laisse rêveurs.
C’est une belle promenade dans le Fécamp d’hier dont certains aspects ne sont pas si aisés à localiser à tel point que certaines photos sont accompagnées par une vue d’aujourd’hui prise exactement au même endroit.

Madame Arlette Coudray-Ladiré
Je suis issue d’une vieille famille fécampoise, mon grand-père était Louis LADIRÉ, le bâtisseur de maisons. Il a donné son nom à la cité Ladiré,  avenue Jean Lorrain et à l’impasse Ladiré, rue du Président René Coty. Il a eu deux fils, Charles, mon père, et Henri, mon oncle.
Ces documents viennent de ma famille et plus particulièrement de mon oncle. Tous ont malheureusement disparus, mais ils seraient certainement heureux de savoir que ces documents ont maintenant été confiés à l’Association des Amis du Vieux-Fécamp qu’ils appréciaient beaucoup.
1donladire___3_.jpg 4expo_claire__2_.jpg 5affiche_expo_benedictine.jpg 6panneau_1a.jpg
7panneau_2a.jpg 8expoverni_005.jpg 9expovernissage.jpg 12expohopensemb.jpg

L’exposition « Fécamp… Hier et Aujourd’hui » voyage…
Après un temps de présentation au Palais Bénédictine pendant plus de quatre mois, l’exposition a déclenché un mouvement de curiosité et obtenu un franc succès auprès des touristes. Elle s’offre aujourd’hui à un public local tout aussi curieux de constater les transformations subies par la cité à travers les époques.
Elle retient aussi l’attention sur un homme dont les qualités d’entrepreneur en font un de ceux qui ont laissé un héritage, Henri Ladiré, son nom restera marqué par la cité qu’il a créée.
Les Amis du Vieux-Fécamp ont pu la réaliser à partir d’un don de madame Arlette Coudray-Ladiré,  nièce de Henri Ladiré, adhérente de l’association.
Ce geste généreux et important pour l’histoire du Patrimoine local représente plus de cent vingt photos anciennes de grande qualité.
L’exposition attribue la couleur des sous-verres aux quartiers de la ville :
L’exposition est actuellement proposée dans le grand hall de l’hôpital des Hautes Falaises de Fécamp, côte Saint-Jacques, grâce à l’amabilité de son directeur, monsieur Viaud.
« Fécamp… Hier et Aujourd’hui » veut représenter un peu l’histoire de la cité, son évolution dans le temps, ce qu’elle était à une période et ce qu’elle est maintenant.
C’est un beau et bon récit visuel créé par les Amis du Vieux-Fécamp qui espèrent retenir l’attention du monde enseignant et obtenir son prolongement dans le hall de l’Hôtel de Ville.
Les défenseurs du patrimoine ont su à partir du contenu d’un passé, mettre l’accent sur le présent.