L'association

Le Patrimoine de Fécamp

Fécamp aujourd'hui

Fécamp demain

Les estacades du port de Fécamp

Claire Chauvin

 

 

Des jetées à claire-voie, formées de palées de pieux en bois, pour canaliser le courant figurent déjà, au dix-septième siècle, dans le projet que réalise Vauban pour Fécamp sur l'ordre de Louis XIV. Ces jetées semblent avoir été en partie réalisées vers 1710, en même temps que deux écluses de chasse.

Pourtant, on ne distingue aucune estacade au niveau du chenal, sur la vue ci-contre que dessine et grave Garnerey, au début du dix-neuvième siècle.

Il semble que les estacades n'apparaissent vraiment qu'à l'époque où, suivant le plan de Freycinet de 1882, l'entrée du port est élargie de quarante mètres et le chenal creusé.

 

Aujourd'hui, ces jetées sur pilotis en bois, qui relient les quais aux constructions de pierres supportant les deux phares, ne servent plus de chemin de halage pour amener les vieux gréments, toutes voiles baissées, jusque dans l'avant-port ; elles indiquent toujours la largeur du chenal, restent un brise-lame efficace et constituent, secondairement, un but apprécié des promeneurs : touristes et fécampois.