Assemblée générale du 29 mars 2009

Le mot du Président

Bienvenue aux personnalités qui honorent cette assemblée annuelle, celle du centenaire.

- Monsieur le Député, vous suivez nos activités et vous les favorisez, comme notre visite de l’Assemblée Nationale, (j’en profite pour dire combien nous avons apprécié l’accueil de Mme POUSSIER WINSBACK qui nous a consacré sa journée), et vous nous apportez un soutien financier de 2.500€ au titre de la réserve parlementaire.

- Je voudrais excuser mon ami, Georges PANNIER, bloqué par une crise de colique néphrétique mon complice quand il s’agit de développement touristique. Il fait partie de ces gens dont on mesure l’efficacité quand ils s’arrêtent !

- Un grand MERCI à la CCI qui nous facilite bien notre tâche au quotidien.

- Monsieur le Maire, une assemblée générale des Amis du Vieux Fécamp ne peut se faire sans votre présence. Nous passons ensemble chaque année un moment important pour la raison d’être de l’Association.

Pour 2009, année des 100 ans, devons-nous parler de  « TREVE DU CENTENAIRE » ? Disons que nous sommes en recherche de consensus, comme nous voulons l’être avec l’ensemble du monde économique, politique, éducatif et religieux. Nous devons mieux nous comprendre pour moins nous opposer. Mais un consensus se fait au moins à deux.

 La Ville de Fécamp s’implique dans l’organisation du congrès d’octobre « Lieux de Pèlerinages et chemins de Pèlerinages en Normandie », en mettant une salle du cinéma le Grand Large à notre disposition, en assurant le cocktail d’accueil des congressistes. Nous vous en sommes reconnaissants.

Lors d’une rencontre en Mairie en septembre, vous m’avez encouragé à solliciter une subvention spéciale pour le centenaire. Nous avons demandé 5.000 €. Vous nous l’avez accordée. Un grand merci !

Nous avons par ailleurs, avec votre soutien, sollicité une aide de 5.000 € auprès du Conseil Général. Elle nous est accordée. Le programme du centenaire sera presque assuré.

Donc, Monsieur le Maire, le contexte s’améliore, et c’est bien ainsi, il faut cependant que nous vous fassions part de notre souci en ce qui concerne le futur musée. Nous nous sommes obligés à une position de réserve pour ne pas perturber son avancement. Cependant, le retard qu’il prend freine le développement du tourisme, l’économie de Fécamp aujourd’hui. Voilà près de 5 ans que des collections sont fermées au public. Il y a par ailleurs des partenaires potentiels qui aimeraient créer des synergies pour renforcer l’offre touristique.
 
Monsieur REVET nous a envoyé un message de sympathie et d’encouragement.

Je voudrais également dire combien nous apprécions le travail en commun réalisé avec le Père Olivier MABILLE. Le patrimoine dont il a la charge est une immense richesse pour Fécamp. Il sait orienter, solliciter le goût d’entreprise des uns et des autres. C’est l’homme d’entreprise que je salue.

Monsieur SNAUWAERT, directeur du Crédit Agricole, est avec nous. Le Crédit Agricole a accepté d’être un partenaire majeur, ce qui illustre bien sa volonté d’agir dans la vie locale.

L’Association des Amis du Vieux Fécamp et du Pays de Caux est une centenaire bien portante, entreprenante et bien présente là où il faut l’attendre. Elle reste attentive et active dans l’observation de l’objet de ses statuts. Nous sommes guidés par la règle : « Mieux faire connaître le Patrimoine pour  mieux le protéger ».

Pour y arriver, nous nous sommes donnés les moyens nécessaires dans une recherche de pluralité des connaissances historiques, scientifiques, techniques de gestion et de communication.

Nous avons des spécialistes très engagés et très compétents dans tous les secteurs de la vie, de véritables gestionnaires :


L’association est présente partout où le Patrimoine rayonne, avance ou se trouve menacé. Notre travail apparaîtra au fil des actions que nous allons vous proposer au cours de cette année du Centenaire.

Il nous faut convaincre, enseigner, faire comprendre. Il y a aux Amis du Vieux Fécamp et du Pays de Caux un SAVOIR FAIRE qu’il faut FAIRE SAVOIR ;
 
C’est ainsi que nous avons mis en place notre site internet, « l’autoroute de la communication ». Il est efficace, réactif, pas assez au goût de Pierre WALLON son gestionnaire, que je remercie très sincèrement. Notre site reçoit chaque mois plus de 800 visites. Imaginez l’impact au niveau des contacts.

Notre leitmotiv est de fonctionner dans un bon équilibre, TRADITION-MODERNITE, clé de voûte de notre action. Nous en faisons une règle pour laquelle nous aurons l’occasion de réfléchir très fortement.

Quelles ont été nos actions principales au cours des 15 dernières années ?


Tout cela ponctué par de nombreuses sorties, conférences, colloques.

Une action moins spectaculaire peut être, mais ô combien efficace, me procure une satisfaction au quotidien, c’est la restauration des façades dans l’esprit de l’architecture de Fécamp. Le message a été compris. Nous l’avons réussi grâce à un bon relais de la Presse, mais aussi de la Ville.

LES AMIS DU VIEUX FECAMP SE PORTENT BIEN.
L’ASSOCIATION EST UNE CENTENAIRE ALERTE


« Le présent n’est rien sans l’héritage du passé, il est tout avec la volonté du futur ».

Nous entretenons des relations amicales avec les Amis du Vieux Dieppe, les Amis de Saint-Valery, Amis du Vieux Caudebec.

Nous suivons avec intérêt l’action des associations sœurs qui défendent et valorisent le Patrimoine, entre autres :


Nous entretenons d’excellentes relations avec les Services du Patrimoine à Fécamp, Mme DESJARDINS et Mlle V. SAMPIC.

Je vais proposer à l’assemblée d’honorer deux de nos adhérents :
 
elles ont traversé le 20ème siècle,
elles sont fidèles aux Amis du Vieux Fécamp,
elles suivent et encouragent nos activités depuis plus de 40 ans et 50 ans

Comme l’association, elles restent actives et attentives au monde qui les entoure. L’une est cadette de l’association, et bien sûr, elle est comme on a coutume de la voir, présente dans la salle, Madame CARPENTIER.

Je vais demander à N. Leroux de lui remettre une boîte de chocolats.

La deuxième va tout aussi bien, mais n’a pu être des nôtres. Elle est l’aînée de l’association, Madame Emile DURAND, adhérente depuis plus de 50 ans. Quatre générations de DURAND sont représentées aux Amis du Vieux Fécamp avec

Mme Emile DURAND
M. Jean-Pierre DURAND
M. Jean-Emile DURAND
M. Pierre-Emile DURAND

Je vous demande donc de désigner Membres d’honneurs

Madame CARPENTIER, Madame Emile DURAND.

Puisque nous sommes à l’heure des remerciements, je voudrais dire un grand merci à Nicole LAGARDE. Si nous ne sommes plus dans notre premier logis, nous en avons un autre ô combien confortable et sympathique, la rue des Renelles. La porte s’ouvre facilement et la voix est accueillante.