L'association

Le Patrimoine de Fécamp

Fécamp aujourd'hui

Fécamp demain

ASSEMBLEE GENERALE

dimanche 7 avril 2013


MOT DU PRESIDENT
    

Chers Amis,

J’ai plaisir à vous dire chaque année que les Amis du Vieux Fécamp et du Pays de Caux se portent bien. Les choses sont ainsi.
Profitons-en tous ensemble. C’est notre plaisir et notre mérite.

Les comptes rendus qui suivent témoignent de notre bonne santé, mais  c’est votre quitus qui est important.
Il y a beaucoup d’engagement de la part des Administrateurs qui travaillent. Nous nous réunissons chaque mois, mais il y a aussi  un engouement témoigné par les Membres.
C’est la clé pour bien avancer.
Bien sûr nous avons conscience que notre action en matière de protection du Patrimoine n’a pas le poids espéré pour remédier radicalement à l’effritement du Patrimoine Bâti de notre ville.
Vous avez remarqué également que nous sommes attentifs à ce qui se passe en Pays de Caux comme en témoigne notre lettre semestrielle.
Mais revenons à Fécamp. C’est une ville qui souffre économiquement. Son capital patrimonial est toujours là, mais
  • elle a perdu de sa population,
  • son tissu économique est difficile à maintenir,
  • dans ce contexte, le Patrimoine peut-il être une priorité ?
Fécamp garde néanmoins des atouts : culturels, touristiques. L’ouverture du nouveau Musée que nous attendons depuis longtemps peut être positive.
La ville a du charme. Il est possible d’améliorer son attrait par une politique volontariste en matière de propreté et d’entretien, avant d’en faire une destination recommandable.

Dans bien d’autres domaines, nous essayons de proposer des rencontres et activités ayant pour dénominateur commun : CONNAISSANCE et PROTECTION DU PATRIMOINE.

C’est ainsi que nous irons à Fontainebleau et Vaux-le-Vicomte, que nous organisons des conférences et soirées musicales. Notre galette des Rois a été un succès autant par l’ambiance que la qualité du repas que nous devons à Jacqueline JEANNE.

Nous réfléchissons et travaillons sur le devoir de mémoire en présentant bientôt, grâce à M. LION, l’histoire d’une famille fécampoise qui a bien apporté à la ville au début du 20ème siècle, les CONSTANTIN encore présents dans la ville par une cité et une rue.

Cela me permet de saluer ici présent M. Marc CONSTANTIN petit-fils de Gaston CONSTANTIN et son épouse, ainsi que Mme Yvette ROBERT petite-fille par alliance de Adrien CONSTANTIN. L’histoire de cette famille sera présente dans le bulletin n° 51 qui sortira en décembre 2013.

Je veux parler également de notre site internet, qui fonctionne bien et qui reçoit chaque mois 2300 visites. Il nous permet d’informer et de préciser nos convictions. Merci à Christian MOIGNARD et à Pierre WALLON d’être les éléments permanents de cet outil de communication.

Nous restons également très attachés à l’encouragement de l’architecture briques et silex dont les exemples se précisent et donnent à la ville sa véritable identité.

Voilà en quelques mots l’état général des Amis du Vieux Fécamp et du Pays de Caux :
  • Leur volonté de poursuivre le débat sur l’entretien
  • Leur désir d’agir tous ensemble
  • Leur foi dans l’avenir

Monsieur le Maire,

Votre présence nous est agréable. Elle offre une possibilité de dialogue que nous espérons vivement.
Je salue par ailleurs M. VIRICEL, adjoint chargé du Patrimoine, M. HEUZE, directeur des Services du Patrimoine, Mme POUSSIER-WINSBACK, conseillère régionale, et M. ROUSSEL, conseiller municipal.
Je remercie Mme GRELIER, députée absente aujourd’hui, pour avoir permis un remarquable voyage à Bruxelles pour plus de 40 adhérents en avril 2012.
Monsieur le Maire, nous ne sommes pas des partenaires privilégiés, nous le savons.
Nous sommes néanmoins engagés pour la connaissance et la protection du Patrimoine, et quelque part, en relevant certaines de vos actions, nous sommes amenés à penser que nous pouvons être source d’inspiration.
En effet, certaines de nos initiatives trouvent un prolongement dans des actions de la Mairie.
Je citerai pour preuve :
  • a/ Nous avons mis en place le Comité de l’Ethique. Peu de temps après la mairie a intronisé le « Comité des Sages », de bonne augure
  • b/ Une rubrique hebdomadaire le samedi dans le Progrès de Fécamp, à l’initiative des Amis du Vieux Fécamp et du Pays de Caux, traite de l’histoire du Patrimoine fécampois. Qu’elle soit reprise plus largement par les Services du Patrimoine est un enrichissement
  • d/ Le Courrier Cauchois traite actuellement des inondations passées à Fécamp. Que Fécamp Mag dans son numéro n°103 mars/avril présente un article tout à fait intéressant « lutter pour les éviter », c’est en cela que nous pensons être d’une certaine utilité et nous encourage à poursuivre.
Après notre cri d’alarme, nous avons vu avec plaisir que le Palais Ducal était débarrassé de son lierre. Nous vous en remercions.
Dans tout cela l’important c’est que le Patrimoine en soit bénéficiaire.
Vous nous permettrez,  Monsieur le Maire,  dans le cadre de cette réunion de vous poser quelques questions qui nous préoccupent  :
  • 1/ La petite chapelle Ste Anne de l’hôpital  (« une chapelle sur un pont » titrait les Annales du Patrimoine en 2004) est en danger et pour le moins en désuétude.
AVEZ-VOUS L’INTENTION DE PRENDRE DES MESURES ?
  • 2/ Dans le cadre d’une Assemblée Générale comme celle-ci il y a 3 ans, vous vous étiez engagé à réaliser la 2ème tranche des travaux de l’Abbatiale. Il a fallu 10 ans entre la décision politique et la fin des travaux de la 1ère tranche, sans que la responsabilité vous incombe entièrement.
AVEZ-VOUS MIS EN ŒUVRE L’OUVERTURE DU DOSSIER AFIN D’HONORER CET ENGAGEMENT ?
  • 3/ Mme GRELIER qui vous représentait à l’Assemblée Générale 2011, à la présentation du Palais Ducal a eu cette réflexion : « ll faudra un jour lancer une étude sur la faisabilité d’un pôle historique et culturel autour de l’Abbatiale, le Palais Ducal et la Maison du Patrimoine »
CETTE REFLEXION A-T-ELLE AVANCEE ?
  • 4/ POURQUOI AVOIR FERME LE MUSEE DES TERRE-NEUVAS PREMATUREMENT ?
C’est pour nous une erreur dommageable pour l’image de la ville et économiquement malvenu. Le déficit en terme d’image et de moyens a-t-il été mesuré ?
Cette décision va faire manquer à Fécamp de participer à l’exposition impressionniste  d’autres villes comme Rouen, Le Havre, Caen, Honfleur, Giverny ont saisi l’intérêt.
Nous nous consolerons avec l’exposition PRINS, qui est un bon pastelliste certes, mais loin de donner l’impact d’une exposition impressionniste comme celles programmées en Normandie, AFFAIRE D’AMBITION.
  • 5) Le parking de la rue E. Marchand, très utile certes pour ce que l’on en attend, mérite un environnement plus en rapport avec le label Ville d’Art et d’Histoire. Les démolitions ressemblent à un délabrement
  • 6) A côté,  l’hôtel MASSIF DES CARREAUX va être l’objet sans aucun doute d’un avis de démolition pour risque et péril. Il s’y trouve encore pour combien de temps ? Il y a des précédents à ce sujet. Dans le n° 12 de 2005, les Annales du Patrimoine sous la signature de Mme BOURIENNE le présentaient encore de fort belle façon.
PEUT-ON CONNAITRE VOS INTENTIONS ?
  • 7) Dans un document édité par le CDT, nous avons remarqué l’absence de l’Abbaye de Fécamp alors que les autres abbayes comme Jumièges, Montivilliers etc. s’y trouvent. Le CDT interrogé, répond que c’est aux responsables de la ville d’en faire la demande. Nous vous avons envoyé deux courriers à ce sujet sans réponse.
PEUT-ON EN CONNAITRE LES RAISONS ?
  • 8/ Les travaux de la plage sont reportés. Nous serions plutôt satisfaits qu’ils soient annulés. Notre plage est encadrée par 2 sites naturels d’exception, le CHICARD et le CAP FAGNET. Son aménagement actuel est plutôt apprécié. L’arrière plage s’améliore constamment en s’arrêtant à la rue Herbeuse où se situe la friche d’une boucane.
Il y a à Fécamp d’autres priorités, comme les trottoirs par exemple.
Sur des choix aussi simples et évidents, la démocratie participative pourrait s’exprimer très simplement sans avoir recours à une grand messe !

Toutes ces questions, Monsieur le Maire, sont le fruit d’un constat, d’échanges entre fécampois, mais aussi de doléances que nous recevons. La question : « Que faites-vous le Vieux Fécamp » ?
 Nous essayons ainsi de vous rapporter ce que vous obteniez des réunions de quartier, malheureusement arrêtées.

l



Cliquez sur l'image pour l'agrandir